Oui, un DRH peut, par moment, ressentir ce besoin quasi vital d’exorciser son métier ! Oui, par moment, un DRH peut devoir adopter un comportement quasi schyzophrénique pour faire à titre professionnel ce qu’il ne cautionne pas à titre personnel ! Oui, le DRH peut, souvent, ressentir l’isolement d’une fonction qui le place ipso facto entre le marteau et l’enclume, et ce à tous les niveaux de l’entreprise.

Ces postulats actés, il peut être intéressant d’en partager les causes et les effets, entre pairs, mais également avec toute personne qui verrait dans les RH autre chose que l’épine dans le pied (qu’il s’agisse du pied du salarié, du manager, ou de la DG !).

Expliquer, partager, accompagner sont aussi, au delà des beaux principes et préceptes d’une profession qui évolue, une réalité qu’il convient d’appliquer pour donner une meilleure visibilité.

On parle de « Marque employeur », de « marketing personnel des salariés », de « RH2.0″… Parlons aussi des RH, cela permettra d’éclairer sous un autre jour une profession méconnue, et si riche par ailleurs.

Bienvenue, et à bientôt.

Publicités